Sylvie Mader, Ph.D.

Distinctions

  • Chaire CIBC de recherche sur les causes du cancer du sein de l’Université de Montréal, 2002–
  • Chercheur-boursier National, Fonds de la recherche en santé du Québec, 2007-
  • Chercheur-boursier senior, Fonds de la recherche en santé du Québec, 2003-2007
  • Chercheur-boursier junior II, Fonds de la recherche en santé du Québec, 1999-2003
  • Chercheur-boursier junior I, Fonds de la recherche en santé du Québec, 1995-1999
  • Bourse postdoctorale, Conseil de recherches médicales du Canada, 1994-1995
  • Bourse postdoctorale, Human Frontier Science Program Organization, 1992-1994

Formation

  • Stage postdoctoral au département de biochimie avec le professeur Nahum Sonenberg, McGill University, 1992-1995
  • Doctorat en biochimie avec le professeur Pierre Chambon, Université Louis Pasteur (Strasbourg I), 1991
  • DEA de microbiologie, Université PARIS VI-Institut Pasteur, 1987
  • Maîtrise de biochimie, Université PARIS VI, 1986
  • Licence de biochimie, Université PARIS VI, 1985
  • École Normale Supérieure, Paris, 1984-1988

Appui à la recherche

  • Instituts de recherche en santé du Canada
  • Institut de recherche de la Société canadienne du cancer
  • Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein
  • Fondation du cancer du sein du Québec
  • Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies

Après une formation en France à l’École Normale Supérieure de Paris, à l’Université Paris VI et à l’Institut Pasteur, Sylvie Mader a rejoint l’équipe du Professeur Pierre Chambon à Strasbourg pour un doctorat en biochimie au Laboratoire de génétique moléculaire des eucaryotes, pendant lequel elle a caractérisé les mécanismes de la régulation de gènes cibles par les récepteurs nucléaires. Elle a ensuite effectué un stage postdoctoral dans le laboratoire du professeur Nahum Sonenberg au département de biochimie de l’Université McGill, au cours duquel elle a mis en évidence un mécanisme de contrôle de la traduction par la formation de complexes compétitifs avec le facteur d’initiation de la traduction eIF4E. Sylvie Mader s’est jointe à l’Université de Montréal en 1995 pour mettre sur pied son unité de recherche portant sur la modulation thérapeutique de la signalisation moléculaire dans le cancer du sein. Depuis 2002, elle est titulaire de la Chaire CIBC en recherche sur les causes du cancer du sein.

Dans le cadre de ses activités à l’IRIC, dont elle est membre depuis 2005, Sylvie Mader et son équipe combinent l’utilisation de plusieurs techniques de pointe, telles que la génomique fonctionnelle, la protéomique, la bioinformatique et la biophysique afin d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et de concevoir de nouveaux médicaments pour le traitement du cancer du sein. Dans ces buts, son équipe étudie en particulier les voies de signalisation des récepteurs nucléaires, qui sont des cibles efficaces pour le développement de médicaments. Elle caractérise aussi les mécanismes de contrôle de la différenciation et de la tumorigénèse mammaire dans des modèles animaux et de cellules en culture.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM