Louis Gaboury, M.D., Ph. D., F.R.C.P.(C), F.C.A.P

Distinctions

  • Prix d’excellence en enseignement, Université de Montréal, 1997
  • Prix Télesphore Parizeau, 1978

Formation

  • Stage postdoctoral en biologie moléculaire avec Paul Jolicoeur, Institut de recherches cliniques de Montréal, 1988-1991
  • Stage postdoctoral avec Connie Eaves, Terry Fox Laboratory, BC Cancer Research Centre, 1984-1988
  • Ph. D. en pathologie expérimentale, University of British Columbia, 1988
  • Diplôme d’études spécialisées en anatomopathologie, Université de Montréal, 1983
  • Doctorat en médecine, Université de Montréal, 1978

Appui à la recherche

  • Instituts de recherche en santé du Canada
  • Consortium québécois sur la découverte du médicament
  • Roche Canada

Louis Gaboury a obtenu son doctorat en médecine de l’Université de Montréal en 1978. Après une année d’internat multidisciplinaire à l’Hôtel-Dieu de Montréal, il entreprend une formation spécialisée en anatomopathologie. Une fois reçu anatomopathologiste par le Collège des médecins du Québec, le Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des pathologistes américains, il entreprend une formation complémentaire en pathologie expérimentale au BC Cancer Centre de Vancouver. Il complète ensuite un second stage postdoctoral en biologie moléculaire à l’Institut de recherches cliniques de Montréal.

Il est nommé professeur adjoint à l’Université de Montréal en 1991. Au même moment, il se joint au département de pathologie de l’Hôtel-Dieu de Montréal où il met sur pied un laboratoire de pathologie moléculaire tout en continuant de pratiquer la pathologie médicale et chirurgicale. Toujours à l’Hôtel-Dieu de Montréal, le Dr Gaboury et ses collaborateurs mettent au point un essai permettant d’analyser les mutations ponctuelles associées aux cancers héréditaires (les mutations du gène RET retrouvées dans les syndromes MEN-2A et MEN-2B, ainsi que les mutations des gènes BRCA-1 & BRCA-2 dans le cancer du sein familial). Plus récemment, il ont développé un essai moléculaire pour le cancer du colon associé aux défauts des gènes d’appariement et de réparation de l’ADN (MSH-2, MLH-1 et MSH-6).

Le Dr Gaboury s’intéresse en outre au développement d’outils moléculaires pour évaluer la surexpression de l’oncogène HER-2. À cet effet, il établit l’essai FISH dans son laboratoire pour déterminer la présence ou l’absence de l’amplification génique. Par son expertise, il est nommé membre du National Standards Committee in Immunohistochemistry pour établir des principes/directives pour les essais immuno-histochimiques de HER-2. Son intérêt pour la pathologie du sein le mène à étudier le développement normal et néoplasique de la cellule myoépithéliale chez l’humain. Cette compréhension de la cellule myoépithéliale a mené à l’étude des carcinomes de type basal.

Depuis 2003, le Dr Gaboury collabore avec Thallion Pharmaceutiques (anciennement Caprion) dans le cadre de trois projets de caractérisation protéomique des cancers du poumon, de la prostate et du sein.

En 2006, il prend la direction de la plateforme d’histologie de l’IRIC. Il est nommé chercheur principal, histologie et pathologie moléculaire, à l’IRIC en 2009 où il poursuit son mandat au sein de ce service. Le Dr Gaboury partage son temps entre la recherche, l’enseignement universitaire et la pratique clinique. Ses activités cliniques portent sur la pathologie médicale et chirurgicale, et la pathologie moléculaire.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM