Jean-Claude Labbé, Ph.D.

Distinctions

  • Chaire de recherche du Canada en division et différenciation cellulaire, 2006-
  • Nouveau chercheur, Instituts de recherche en santé du Canada, 2005-2006
  • Boursier postdoctoral du European Molecular Biology Organization, 2003-2004
  • Boursier postdoctoral du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, 2001-2002
  • Boursier postdoctoral du Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche, 1999-2000
  • Boursier doctoral du Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche, 1996-1998

Formation

  • Stage postdoctoral avec Monica Gotta, Institut de biochimie, ETH Hönggerberg, Zürich, 2003-2005
  • Stage postdoctoral avec Bob Goldstein, Département de biologie, University of North Carolina, Chapel Hill, 1999-2002
  • Ph. D. en biochimie avec Luis A. Rokeach et Siegfried Hekimi, Université de Montréal, 1999

Appui à la recherche

  • Société de recherche sur le cancer
  • Instituts de recherche en santé du Canada

Après des études doctorales en biochimie à l’Université de Montréal, Jean-Claude Labbé effectue un premier stage postdoctoral au département de biologie de la University of North Carolina, aux États-Unis. Il adopte une approche cellulaire afin d’observer et de comprendre comment les cellules se divisent de manière asymétrique, et utilise pour ce faire le modèle du ver Caenorhabditis elegans (C. elegans).

Il étudie ainsi le positionnement du fuseau mitotique, une structure essentielle pour la division de toutes les cellules. Lors de la division cellulaire asymétrique, un équilibre de forces permet le déplacement du fuseau mitotique vers un des pôles de la cellule, de manière à générer deux cellules de tailles différentes après la division. Il montre que ces forces sont coordonnées durant le cycle cellulaire et qu’une transition entre différents types de forces coïncide avec l’initiation du déplacement du fuseau mitotique.

C’est lors d’un second stage postdoctoral effectué en 2003-2005 à l’Institut de Biochimie, au ETH Hönggerberg de Zurich, en Suisse, que le Dr Labbé exploite une approche de génomique fonctionnelle pour étudier le processus de division cellulaire asymétrique, toujours en utilisant le modèle du ver C. elegans. Ses recherches démontrent alors la présence de plusieurs gènes impliqués dans le processus de division cellulaire asymétrique qui n’avaient jamais été décrits comme tels auparavant.

Jean-Claude Labbé s’est joint à l’IRIC en 2005 pour poursuivre ses travaux sur la division cellulaire asymétrique.

Jean-Claude Labbé et son équipe de l’IRIC s’intéressent toujours à ces gènes impliqués dans le processus de division cellulaire chez le ver C. elegans. D’une part, leur objectif est de réussir à caractériser ces gènes et à définir leurs fonctions précises. D’autre part, leurs recherches visent à trouver d’autres gènes qui interagiraient dans le processus, ceci dans le but éventuel d’établir un réseau de gènes qui leur permettra de mieux définir en termes moléculaires et génétiques ce qu’il se passe quand les cellules se divisent de manière asymétrique. Ceci amènera éventuellement à une meilleure compréhension des dérèglements conduisant à la formation de cellules cancéreuses et aux métastases.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM